FORUM D’ENTRAIDE INFORMATIQUE (FEI)
Site d’assistance et de sécurité informatique

Doodles Google, pour découvrir de nouvelles choses et en savoir plus sur ce que Google nous affiche.
  • Avatar du membre
  • Avatar du membre
Avatar du membre
par kelp
#177643
Image Les gars de Google font des supers Doodles et puis des fois...
Là, la mère est symbolisée par son absence : elle a été là, et deux indices conventionnels veulent nous le prouver.
1) les chaussures d'un homme amoureux (je pense que c'est l'homme qui est amoureux, pas ses chaussures :reflexion: ). Quoiqu'il en soit, l'heureuse(s) élue(s) -femme ou chaussures- est (sont) absente(s)s (mais nous y reviendrons).
2) les sandales oursons qui sont, à moins d'être d'une sacrée mauvaise foi, le signe subjectif, bien que non subliminal, d'un lien manquant entre cet homme et cet enfant (qui n'a pas rangé ses pantoufles).

Bingo, ce doit être une femme ! Cela correspond à l'énigme : qu'est-ce qui, aimée par le propriétaire supposé d'élégantes chaussures tatouées d'un cœur fragile au talon, donne, par une opération dont ce n'est pas le lieu ici d'être décrite de manière plus avancée, un adorable petit propriétaire de chaussons oursons (qui ne les range pas) ?

A Épinal, la réponse est : une femme transformée en mère !

Mais alors où est-elle ici ? Elle est partie, sûrement faire la fête avec d'autres mères sans leur famille, se congratuler et faire des trucs de femmes éphé-mères célibataires (un soir dans l'année) !

Ou alors : on peut voir que les chaussures d'homme, suivies de près par les chaussons oursons, qui alors ne peuvent plus être considérés comme n'étant pas rangés, mais comme venant appuyer la position des chaussures paternelles, chaussures et chaussons, dis-je, sont sur le paillasson ! Hors la place classique du paillasson, dans tous les films d'aventures ménagères, est sur le pallier, c'est-à-dire A L’EXTÉRIEUR de l'appartement...

Conclusion : la mère a foutu dehors le père de son enfant et ce dernier, le temps d'une journée (ou d'une soirée espérons-le), pour... on ne sait pas pour quoi, mais DANS l'appartement. Le père est l'enfant ont dû être surpris car ils attendent devant la porte et, si l'on en croit les chaussons oursons, ça a pu se passer le matin au saut du lit ou le soir après le bain du bambin...

Espérons que le Doodle de la fête des pères nous donnera plus indices...

WIKI nous en dit plus (sur le sujet pas sur le Doodle^^)

Bonne fête maman !
Avatar du membre
par kelp
#177769
:bisou: goélette :hello:
AAAARRRRGGGGHHHH!!! Une erreur d'interprétation !?
Mais bien sûr j'aurais dû y penser et ne pas me jeter sur le sexe de ces chaussures, j'aurais dû être prudent et penser à la signification complexe et surdéterminée des signes... surdéterminée, c'est-à-dire ici : une dessinatrice femme dessine des chaussures de femmes-mamans élégantes, actives professionnellement, constamment affairées et prêtes à chausser leurs mocassin tout-terrain à chaque instant !
Mais voilà, ses chaussures ressemblent à des chaussures d'hommes, et surtout placent la mère (dont c'est la fête !) avec son bambin sur le pallier : oui goélette, où est le père ? A faire la fête seul dans l'appart (avec la dessinatrice, chapeau ! évincer ainsi la femme (aux chaussures) un peu trop masculine :mdr: ) Ou, plus classiquement, n'a-t-on pas simplement affaire à un simple retour de courses banales, un peu avant le retour de l'homme-mari-père qui rentre plus tard du boulot : mais là aussi, en quoi cet accumulation de clichés est-il festif pour la mère ? (l'évolution sociologique de la notion de famille apparaît difficilement ici, à moins d'une lecture plus fine...)
Conclusion 2 : Ce qui fait d'une femme une mère est une paire de chaussons ours, et ce qui fait d'elle une mère suffisamment fêtée et qui, pour cela, peut s'estimer heureuse, est d'avoir... un paillasson.

J'espère que le Doodle de la fête des père lui ouvrira la porte :mdr:

Bonjour, J'aimerais chiffrer mes disques et donn&[…]

Hello le Ransomware n'agira plus il tape et se sup[…]

:jap: :jap: :jap: Bonjour à Toutes et T[…]

Bonjour à tous, je suis RCA, j'ai 33 ans, […]