FORUM D’ENTRAIDE INFORMATIQUE (FEI)
Site d’assistance et de sécurité informatique

  • Avatar du membre
Avatar du membre
par 2011N2
#1145
Bonjour,

Voici un petit cours sur la ponctuation. Nous allons étudier catégorie par catégorie (virgule, point virgule, deux points, points, points de suspension, point d'interrogation, point d'exclamation, guillemets, parenthèses, tirets, les majuscules) :

Les virgules :

Les virgules sont très importantes, et même indispensables pour la rédaction de nos jours... Elles sont utilisées :

1-Dans une énumération ou pour séparer des mots.
Exemples : -J'aime améliorer mes compétences en informatique, aider sur les forums, fabriquer des outils, etc.
                          -Je n'aime ni les jeux vidéos, ni la télévision, ni le ski, etc.


2-Devant des mots, des groupes de mots ou des propositions coordonnées par des conjonctions de coordination autres que et, ou, ni.
 Exemples : -Je serai présent à la fête, mais je ne pourrai pas apporter de quoi boire.
                           -Je mangerai des chips, ou alors des biscuits.



3-Pour mettre en évidence quelque chose de précis en tête de phrase.
 Exemples : -En train, je dormirai.
                           -Toi, tu seras chez ton frère lorsque je serai au travail.

4-Pour encadrer les propositions incises.
 Exemples : -Je partirai, dit ma sœur, à Paris la semaine prochaine.
                           -Je travaillerai dans dix jours, dit mon cousin.

5-Après le nom de lieu de l'indication des dates.
  Exemples : -Lyon, le 6 juin 2011.
                            -Paris, le 25 avril 1984.

Remarque : Il n'y a pas de majuscules après les virgules.



Les points virgules :

1-Pour séparer des propositions ou expressions indépendantes mais qui ont entre elles une relation faible, généralement une relation logique.
Exemples : -La planète se réchauffe ; les glaciers reculent d'année en année.
                       -La population s'accroît ; l'eau manque.

2-Il peut être utilisé lorsque la deuxième proposition débute par un adverbe.
Exemple : -Il était perdu dans le désert ; heureusement, un groupe passa par là.
                       
3-Pour mettre en parallèle deux propositions.
Exemple : Martine jouait au cricket ; son frère préférait le handball.

4-Pour séparer les termes d'une énumération introduite par les deux points
Exemple :

-un chien ;
-un chat ;
-un perroquet ;
-etc.


Remarque : Les points virgules sont toujours suivis de minuscules et sont placés au milieu des phrases.


Les deux points :

1-Une énumération.
Exemple :
Voici trois marques de PC : Dell, Asus et MSI
.

2-Une citation.
Exemple :
Paul a dit : "Je rentre à 00h30".

3-Une explication.
Exemple :
Il pleuvait : il n'a pas pu aller au cinéma.


Les points :

Le point indique la fin d'une phrase. Il est marqué par une intonation descendante et d'une pause.

Remarque : Excepté les titres d'œuvres (livre, film…), une phrase nominale, ou sans verbe, se termine par un point.


Les points de suspension :

1-Ils indiquent qu'une phrase est interrompue.
Exemples : -Attends que... Je vais devenir folle !!! (phrase abandonnée)
                       -Il est...euh... à Paris. (hésitation)
                       -Les villes de France sont : Paris, Lyon, Marseille, Toulon, Toulouse, Rouen... (énumération écourtée)

2-Après la première lettre d'un mot que l'on ne souhaite pas citer.
Exemple : -Marre de ce c... de frère !!!

3- Employés en fin de phrase, ils sous-entendent une suite, une référence, une complicité avec celui à qui on s'adresse, un effet d'attente.
Exemples : -Demain, à l'improviste, je viendrai vous voir...
                       -Vous me comprenez...



Les points d'interrogation :

1-Le point d'interrogation se place à la fin d'une phrase interrogative (interrogation directe).
Exemples : -Viendrez vous samedi soir à la fête ?
                       -Seras-tu libre dans 15 jours ?

2-Placé entre parenthèses (?), le point d'interrogation marque l'incertitude.
Exemple : -Nicolas Sarkozy ne sera plus président en avril (?) 2012.

Remarque : À la fin d'une phrase interrogative, se terminant donc par un point d'interrogation, l'intonation est montante. Dans l'interrogation indirecte, on utilise un point.
Exemple : -Je me demande s'il est arrivé à Lyon.



Les points d'exclamation :

1-Le point d'exclamation se place à la fin d'une phrase exclamative ou d'une phrase exprimant la surprise, l'exaspération, l'admiration, un ordre…
Exemples : -Que cette ville est magnifique !
                       -Revenez immédiatement !
                       -J'espère que ça lui fera plaisir !
                       -Comme tu es de bonne humeur !

2-Il s'emploie également après l'interjection.
Exemples : -Elle marchait doucement, et crac ! le parquet se cassa.
                       -Hélas ! je serais absent samedi soir.

Remarques :   -Lorsque un point d'exclamation marque une interjection, il n'est pas suivi de majuscule.


Les guillemets :

1-Les guillemets permettent d'encadrer les paroles ou écrits de quelqu'un.
Exemple : « Quand je regarde l'Histoire, j'y vois des heures de liberté et des siècles de servitude. »  (Joseph Joubert)

2-Précédés de deux points, ils encadrent un discours direct.
Exemples : -Il se tourna vers Virginie et lui demanda :
« Avez-vous vu Joseph ? »


3-Les guillemets sont également utilisés pour un mot ou une expression, utilisés dans un contexte inhabituel. Idem pour les mots étrangers.
Exemple : -Après une heure de tennis, je me sens tellement « crevé ».

4-Au début et à la fin d'un dialogue.
Exemple : «J'ai très froid.
                     -Pas moi, je n'ai jamais froid.
                     -Tu as de la chance ! »


Remarques : -On ne place pas de tiret au début d'un dialogue, après le premier guillemet.
                      -Le point final est placé à l'intérieur des guillemets lorsque la citation forme une phrase complète débutant par une majuscule et introduite par deux points. Il est placé à l'extérieur lorsque la citation n'est qu'un segment de phrase fondu dans le texte.


Les parenthèses :

1-Les parenthèses servent à isoler un mot, un groupe de mots à l'intérieur d'une phrase. Généralement une explication, sans réelle cohérence avec le reste de la phrase.
Exemple : Il n'a pas rempli la moitié de sa copie (ce n'est d'ailleurs pas la première fois), et ne s'inquiète même pas pour son avenir.

2-Elles permettent également de signaler des variantes.
Exemple :  - Tous(tes) seront prévenus(es).



Les tirets :

1-Dans un dialogue, le tiret indique le changement d'interlocuteur.
Exemple : - Bonjour ! Quoi de neuf ?
                     – Pas grand-chose... Et vous ?
                     – Un peu fatigué, je manque de sommeil, mais sinon ça va !


2-Dans une liste, ils servent à l'énumération des termes.
Exemple : Hier soir, j'ai mangé :
                      -de la pizza ;
                      -du gâteau au chocolat ;
                      -un yaourt.




Les majuscules :

1-On met une majuscule en début de phrase.
Exemple : Demain, j'irai au parc. Je ne pourrai pas venir ce soir en revanche.

2-À tous les noms propres.
Exemples : -En vacances, je pars pour Paris.
                       -Je vais faire des courses à Carrefour, sur les Champs-Elysées.


Voilà ! J'espère vous avoir appris des choses nouvelles, et que cela vous fera progresser !
pc devenu très lent

voici les rapports: https://www.cjoint.com/c/LEBvH[…]

Hello !

Bonjour Candice, Merci beaucoup, bienvenue ici ! […]

Canon ou Nikon en 2022 ?

Bonjour :bonjour: J'envisage de m'acheter un no[…]

Bonjour à tous, je dois remplir pour une in[…]